Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/08/2015

Windows 10 la compilation de l'été 2015

spy.jpg

Windows 10 est une sorte de remake de L'espion qui m'aimait mais Barbara Bach est hélas bien cachée.

C'est sans doute peu original mais la compilation fait partie des rites de l'été. C'est le moyen habile pour les éditeurs musicaux de faire un peu d'argent avec les artistes fabriqués à la mode, tout en glissant dans le lot, les morceaux invendables de parents, copains ou petites amies.

Cette année cependant, c'est aussi le monde numérique qui s'attèle à la tâche avec le nouveau Windows qui tel Harpagon ramasse tout ce qui passe sur votre PC, compile tous  azimuts, même si vous désactivez ce qu'on veut bien vous laisser contrôler, c'est à dire entre pas grand chose et rien du tout.

Il y a eu l'époque Intel inside, la nouvelle est plutôt NSA inside et ce n'est guère rassurant mais que faire quand de l'Europe au Japon en passant par notre gouvernement, les espionnés les plus puissants baissent leur pantalon et disent merci Oncle Sam?

Voici donc, pour votre édification personnelle et si vous ne passez pas encore à Linux, une petite compilation des prélèvements obligatoires que nous subirons comme dirait Richard Virenque, à l'insu de notre plein gré.

Histoire de bien troubler votre sommeil, je précise que le blocage des serveurs récupérant vos données via l'édition du fichier hosts est sans effet (la chance!) et va même susciter des messages d’erreurs après blocage supposé alors que les données seront pourtant transmises, le code optimisé de Windows 10 possédant en interne les adresses IP (IP IP hourra) des serveurs. En fait, vous venez tout juste de gagner un spam de messages erreurs fondé sur du vent (comme la taxe carbone). 

windows,espion,sécurité,protection

Le fait que les persécutés ou les artistes passent à l'Est désormais devrait quand même nous mettre la puce à l'oreille, non?

Quelles sont donc les informations collectées identifiées à ce jour en analysant le trafic réseau d’un PC sous le nouveau Windows 10 :

Le listing de vos fichiers vidéo et audio à l'occasion d'une recherche sur le disque dur et le résultat sera communiqué à :

df.telemetry.microsoft.com

reports.wes.df.telemetry.microsoft.com

cs1.wpc.v0cdn.net

vortex-sandbox.data.microsoft.com

pre.footprintpredict.com

Tout simplement ce que vous tapez au clavier même virtuel (Keylog ne me fait plus penser aux céréales)! Mais oui, l'intégralité de votre frappe (logins, passwords, idenitifiants divers et variés pour assurances et banques...) est compilé dans des fichiers temporaires expédiés toutes les 30 minutes à :

oca.telemetry.microsoft.com

nsatc.net

pre.footprintpredict.com

reports.wes.df.telemetry.microsoft.com

Cela concerne aussi les numéros de téléphones et une recherche de ce type sur le web active une réponse dédiée envoyant le numéro à:

vortex.data.microsoft.com

vortex-win.data.microsoft.com

telecommand.telemetry.microsoft.com

telecommand.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

oca.telemetry.microsoft.com

oca.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

sqm.telemetry.microsoft.com

sqm.telemetry.microsoft.com.nsatc.net


 Une vision gentille et très dépassée techniquement de ce qui peut arriver suite à l'espionnage de citoyens d'autant que ce qui est récupéré est loin d'être sécurisé et inaccessible tout en négligeant les conséquences de l'espionnage qui peuvent aller du chantage, à des études supérieures bloquées bizarrement, des visas refusés ou en Ukraine une balle dans la tête après discussion musclée.

Comble de l'horreur, depuis vos rendez vous numériques mais discrets avec votre stagiaire geek suédoise, un extrait de vos sessions de vidéoconférence par webcam (et la votre est Full HD non ?) , quelques 35 Mo de données sont systématiquement uploadés à chaque activation de votre caméra :

oca.telemetry.microsoft.com

oca.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

vortex-sandbox.data.microsoft.com

i1.services.social.microsoft.com

i1.services.social.microsoft.com.nsatc.net

PS: vous devriez faire surveiller ce grain de beauté sur...

Selon l'avis de différents sites une inactivité de Windows de 15 mn génère une volumineuse émission de données non définies vers une poignée de serveurs Microsoft. L'oisiveté est bien la mère de tous les vices. 

 

windows,espion,sécurité,protectionA votre avis est ce le propriétaire de Microsoft ou vous prend-t-on pour des imbéciles?

Tout ce que vous dites au micro est aussi transmis à Microsoft, même si vous avez pris la précaution de désactiver l’assistant à reconnaissance vocale (voir de le désinstaller) Cortana. D'un autre coté, sachant que votre femme et votre belle-mère l'utilisent, on se demande si ce n'est pas une juste voire cruelle punition pour Microsoft...  Malgré tout, les paroles s'envolent vers:

oca.telemetry.microsoft.com

oca.telemetry.microsoft.com.nsatc.net

vortex-sandbox.data.microsoft.com

pre.footprintpredict.com i1.services.social.microsoft.com

i1.services.social.microsoft.com.nsatc.net

telemetry.appex.bing.net

telemetry.urs.microsoft.com

cs1.wpc.v0cdn.net statsfe1.ws.microsoft.com

Si Cortana est activé, vous avez droit au super bonus et une retranscription texte est envoyée sans supplément de prix à :

pre.footprintpredict.com

reports.wes.df.telemetry.microsoft.com

df.telemetry.microsoft.com

Finalement MS-DOS 6.1 en y pensant bien...

 

18:26 Publié dans Actualité | Tags : windows, espion, sécurité, snowden | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.