Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2015

Le Choc des civilisations, ce piège à cons des néo-cons

choc,civilisations,terrorisme,censure

Parce que le temps précieux et qu'il est plus simple de reprendre une analyse de plus bien écrite, nous vous proposons le début du dernier article du démographe Nicolas Bourgoin dont vous pourrez achever la lecture sur son blog.

Autant dire que ses propos pourraient être les nôtres tant ce que nous avons constaté ces dernières années et surtout depuis le coup "Charlie" correspond à une stratégie que nous jugeons aussi logique que planifiée et prévisible.

La défense de la paix civile est à nos yeux précieuse et contrairement à l'hystérie de certains politiciens se prétendant de gauche, à la propagande de médias aussi peu neutres que patriotes, nous ne marchons pas dans l'amalgame et la "combine".

Nous nous souvenons de la naissance fort récente de cet islamisme véritable golem fait de bric et de broc contre l'ex-URSS, j'ai personnellement vu lors de voyages en Orient qui le finançait et qui en tirait profit, je constate aujourd'hui qui l'utilise comme une marionnette pour abuser des peuples en détresse, ruinés par une économie financiarisée à l'extrême par des margoulins.

En 2015, l'ennemi islamiste et celui qui tire les ficelles n'a rien de musulman. La menace n'est pas plus russe ou catholique. Ne cédons pas à l'émotion et informons nous en regardant bien qui sont les relais de informations (qui est propriétaire et qui finance par la publicité) ou des sondages déments. Des recherches simples, rapides et régulières permettent vite de comprendre et pointer la source du chaos.

Un chaos qui n'est pas inutile car il permet de dissimuler en un instant

- l'espionnage américain

- la loi liberticide sur le renseignement

- 70 000 chômeurs de plus en un mois

- la limitation du paiement en espèce à 1000€ preuve de la panique bancaire...

Le spectacle cependant continue car l'illusionniste jouant avec la la boîte de Pandore, il est interdit de le nommer.

Upgrade-PC.fr

 

choc,civilisations,terrorisme,censure

La République contre les libertés

 

Article De Nicolas Bourgoin:

Choc des civilisations

Le mot est lancé et il a le mérite de la clarté. Manuel Valls qui avait réfuté l’expression très connotée de « guerre de civilisation » face au « terrorisme » à propos des attentats de Charlie Hebdo, vient de sauter le pas après celui de Saint-Quentin-Fallavier. « Nous ne pouvons pas perdre cette guerre parce que c’est au fond une guerre de civilisation. C’est notre société, notre civilisation, nos valeurs que nous défendons », a déclaré le Premier ministre lors de l’émission Le Grand Rendez-vous d’Europe 1-Le Monde-iTELE.

Ce choix sémantique, dans lequel la droite a lu la validation de ses thèses, fait référence au modèle néoconservateur qui fut celui de l’administration Bush dans ses heures les plus sombres. Il justifie la guerre contre le terrorisme à l’extérieur de nos frontières, les lois liberticides et discriminatoires à l’intérieur, alimente au passage le mythe d’une cinquième colonne tout en confortant les préjugés islamophobe d’une part (grandissante) de la population. Et, hasard de calendrier, le tout au moment même où l’oligarchie européenne porte le coup de grâce à la Grèce coupable de vouloir choisir démocratiquement son destin. Le loup solitaire ne pouvait pas mieux tomber pour, une nouvelle fois, faire diversion.

Le scénario est désormais rodé : des jeunes radicalisés, en contact direct ou indirect avec la filière djihadiste syrienne, commettent un attentat. L’évènement est repris en boucle par les médias qui jouent habilement sur les peurs et les émotions, relaient les discours alarmistes des politiques et préparent l’opinion à un énième tour de vis pénal et policier. Comme les agressions de Bruxelles, de Créteil, de Toulouse ou de Charlie Hebdo, celle de l’Isère ne fait pas exception. Les détails sordides de l’affaire (envoi d’un selfie avec la tête de la victime décapitée) de peu d’intérêt pour en comprendre les enjeux, ont fait la une des journaux. Dans ce climat anxiogène, les propos de Bernard Cazeneuve jugeant que la menace terroriste était « extrêmement élevée » ou ceux de Manuel Valls estimant que la France n’avait « jamais fait face à une telle menace » ont reçu l’assentiment de l’opinion des français interrogés qui sont à 85 % à avoir le même avis. Nulle difficulté pour justifier ensuite le coût financier des guerres menées au Mali ou en Irak, et celui des mesures antiterroristes mises en place après les attentats de janvier dernier qui atteint près d’un milliard d’euros. Cette nouvelle agression tombe aussi à pic pour faire taire les voix critiques à l’égard de la très liberticide loi sur le renseignement et pourquoi pas prendre de nouvelles mesures comme le préconise la droite. Mais rien de surprenant, la quasi-totalité des lois antiterroristes ont été votées en réaction à des attentats, démontrant a posteriori l’inanité de cette fuite en avant.

(La suite sur le Blog de Nicolas Bourgoin)

14:21 Publié dans Actualité | Tags : choc, civilisations, terrorisme, censure | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.