Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2014

Quel scanner pour 2014?

C210A.jpg

Compact, le Canon 210 suffira aux besoins du particulier

Le temps à fait son œuvre et le périphérique de grand luxe des années 80 est devenu commun puis parfois absent des configurations PC. En effet, le succès de la photo numérique et les supports CD, DVD, BD-R, clés USB ont complétement changé la donne. Adieu les photos puis diapos scannées puis imprimées. On échange ses images et documents d'origine numérique facilement via le Net et, bien souvent, on fait ses photocopies au bureau ce qui a en plus l'intérêt de donner l'impression de travailler devant un supérieur surpris de la chose. Reste donc à notre scanner des usages aléatoires et anecdotiques, numériser des documents personnels dans l'urgence, pour les administrations, le devoir du petit dernier etc. En 2014, les appareils des leaders Epson et Canon suffisent largement à couvrir ses besoins et ce ne sont plus les critères hier encore fondamentaux comme le respect des couleurs qui font la différence mais bien le coté pratique, la simplicité et disons le, le prix. Le seul conseil matériel qui peut être donné reste cependant d'éviter à tout prix ces sources de problèmes que sont les appareils multifonctions qui cumulent toutes les fragilités et les risques. Donc passez au large des imprimantes fax-scanner-lecteur de 36 cartes. Le bon sens est ici d'aller à l'essentiel et sauf besoin professionnel de craquer pour un appareil tournant autour de 100€ pour un format A4. Il est aussi utile de rappeler quels sont les vrais besoins et pour illustrer son blog internet, un 96dpi sera bien suffisant et le 300 dpi lui bon pour les photos à reproduire en même dimension. Au delà, nous accédons à l'agrandissement et 600 dpi, c'est on ne le sait pas toujours déjà un zoom 4X!

epson.jpg

Si la numérisation de transparents, de diapositives fait partie de vos loisirs , il faudra adopter le scanner Epson Perfection disponible pour environ 105€. Un modèle fort performant auquel on ne reprochera que l'alimentation externe et la limitation du nombre de diapositives capturées à chaque fois.


La question de la course au dpi réglée, on se penchera sur le coté pratique. Précisons toutefois que si votre objectif est la numérisation de diapositives, de transparents, un modèle s'impose, l'Epson Perfection V370 Photo qui possède un lecteur de transparents intégré pour une numérisation de diapos, films et négatifs. Pour la majorité des utilisateurs qui n'a pas ce réel besoin, nous retenons Le Canon CanoScan LiDE 210 un scanner polyvalent, abordable, dont l'installation se fait en une minute et capable de traiter vos documents A4 en 300 dpi en 10 secondes. La numérisation potentielle n'est pas pour autant médiocre car le capteur autorise une résolution de 4 800 x 4 800 dpi et une profondeur de couleur sur 48 bits. Si vous souhaitez récupérer des les photographies pour les retravailler, le niveau de détail sera donc au rendez vous.

C210B.jpg

 

Le Canoscan 210 est livré avec un  support vertical pour réduire son encombrement sur un bureau minimum (la numérisation verticale est d'ailleurs possible enfin pour les acroabtes). La conception articulée du capot permet de numériser aussi les livres. Les 5 touches EZ permettent d'effectuer directement des opérations. La touche de numérisation automatique reconnaît la nature de la source et permet de scanner vos photos et documents d'un simple clic. Une touche de copie, une touche d'envoi par e-mail et deux touches de création de PDF accompagnent l'ensemble. Si le scanner peut éliminer des poussières et des rayures de vos photos (un effet d'atténuation), nous ne saurions trop vous conseiller pour des images de meilleure qualité l'usage d'un logiciel complémentaire de traitement d'image. Enfin, la technique Auto Document Fix permet d'améliorer séparément le texte, les graphiques et les images dans les documents numérisés. Disponible à environ 75€ le Canoscan 210 est un appareil discret, fonctionnel, à la mise en route rapide et qui a son utilité. Il ne peut remplacer un appareil professionnel pour un pur graphiste mais si le format A4 et un usage domestique sont vos objectifs il est largement suffisant surtout si le constructeur comme son concurrent Epson pensent à réaliser des pilotes pour chaque nouvelle version de Windows.


Petit déballage de l'engin

Caractéristiques principales :

  • Résolution 4 800 x 4 800 dpi (profondeur de couleurs 48 bits).
  • Format A4 (210 x297mm)
  • Dimensions: 250mm x 365mm x 39mm
  • Poids 1.6kg
  • Scan rapide : numérisation à 300 dpi d'un document A4 en 10 secondes 
  • 5 touches EZ pour numérisation auto, copie, envoi par e-mail et PDF (2 touches)
  • Réduction possible des poussières et rayures des photos
  • Mode auto : pour numérisation et enregistrement rapides
  • Scanner auto-alimenté par USB (pas besoin d'une alimentation séparée)
  • Logiciels fournis : Les traditionnels et rustiques ScanGear, Solution Menu EX et MP Navigator EX
  • Consommation : 2,5 Watts (en fonctionnement)
  • Compatible Windows 8, 7, Vista (SP1/SP2), XP (SP2/SP3) 

C210C.jpg

Pas de surenchère logicielle ou matérielle et c'est après tout tant mieux.

12:12 Publié dans Actualité, Périphériques, Scanner | Tags : scanner, 2014, canon, 210, epson | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

23/06/2014

Imprimante laser monochrome Brother HL-2240

imprimante,monochrome,laser

Même si un gros cube noir n'est pas des plus esthétique, une imprimante est un périphérique souvent indispensable à la maison. Nous sommes le pays des administrations et quelques fois dans l'année nous devons écrire de manière lisible, souvent pour des motifs assez désagréables car dans les autres cas nous utilisons le stylo. Mais faire entrer une imprimante sous son toit ne veut pas dire entrer dans une boutique informatique ou le plus souvent au supermarché et prendre le premier produit venu, celui qui en général offre sur son emballage des photos de charmantes demoiselles (on ne sait pas encore qu'elles ont une mère) ou d'enfants studieux (ils ne doivent pas connaître les nôtres!).

imprimante,monochrome,laser

Les cartouches sont une véritable drogue pour les Jet d'encre et les seringues sont souvent de sortie pour les alimenter

L'imprimante domestique suffisante pour couvrir la majorité des besoins (on évoquera un autre jour les imprimantes couleur) doit être économique, limitée à sa fonction essentielle, simple d'utilisation et discrète. C'est à dire que l'on lancera un vade retro ferme devant les imprimantes à jet d'encre. Elles sont en effet un gouffre financier avec des cartouches qui peuvent exiger un remplacement tous les les 3 mois sous peine de ne pas fonctionner et plus coûteux par page. On évitera encore plus les jet d'encre couleur car le fait de découvrir dans l'urgence que l'on ne peut imprimer en noir si la cartouche bleue est vide agace (si, si!). On se gardera bien aussi d'investir dans ses gadgets facturés qui ne servent presque jamais sauf à donner matière à rédaction aux testeurs en mal d'inspiration. Ces gadgets se sont les lecteurs de cartes, de clefs USB, les écrans LCD couleurs, la fonction recto-verso bien souvent (en cas de soin la 2240D pour 15€ de plus), les fonctions fax, scanner et pourquoi pas grille-pain. Toutes ces fonctionnalités sont des pièges à gogos car l'imprimante est comme tout périphérique PC largement mécanique un accessoire fragile, capricieux, à durée de vie limitée dont personne d'expérimenté ne renforcera les faiblesses en encourageant la fourberie des fabricants.

imprimante,monochrome,laser

Particulier, le toner tu honoreras et les cartouches tu oublieras!

La Brother HL-2240 est une laser, compacte (36,8 x 36 x 18,3 cm) qui fera le bonheur du particulier voire du petit indépendant. On ne lui demandera pas de dépasser le millier de pages par mois même si elle est annoncée capable de faire le double. Dépourvue des fonctionnalités gadgets énumérées précédemment, sans wifi, elle trouvera sa place partout dans votre bureau. imprimante,monochrome,laserUn bac de 250 feuilles, une basique commande en façade servant à relancer les impressions en cas d'erreur. Nous sommes au coeur du besoin et c'est parfait, en ergonomie on fera difficilement mieux. D'ailleurs ce purisme fait que le câble USB sera à acheter en plus. Mais le résultat est un produit fiable, robuste à 90€ et parfois bien moins avec les régulières offres de remboursement du constructeur.

Au niveau impression, nous avons la qualité laser bien au point en 2014 avec du 300-1200ppp et par défaut du 600ppp qui conviendra largement d'autant que l'imprimante délivre correctement une moyenne de 23-27 pages par minute. A noter sa très rapide entrée en activité à la mise sous tension. Le toner fourni avec l'imprimante n'est que partiellement rempli, c'est à savoir mais si vous n'avez pas d'usage professionnel il vous suffira des mois voire bien plus d'une année. Ensuite, vous pourrez tester des toners "no-name" à vos risques et périls ou de la marque TN-2210 (35€ 1200 pages) ou TN-2220 (54€ 2600 pages), le second étant bien plus attractif au coût par page pour ceux qui font un usage intensif de leur imprimante. Pour sa correspondance, un mémoire d'étudiant, l'activité d'un petit indépendant, il est réellement inutile d'aller chercher plus loin.

imprimante,monochrome,laser

 HL-2240, elle passe son bac avec mention

Caractéristiques:

 Capacité  250p

Toner 1200 ou 2600p

Tambour 12000

Dimensions 368 x 360 x 183

Poids 6.7kg

Niveau sonore 53db en impression

Interface USB 2.0 High speed

Résolution d'impression 2400 x 600

Temps 1ere impression 8.5s

 

Particulier installant en un instant son imprimante

09:15 Publié dans Actualité, Imprimante monochrome, Périphériques | Tags : imprimante, monochrome, laser | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

31/05/2014

Asus moniteur PQ321QE 31,5" 3840 x 2160 la tentation!

PQ321QE1.jpg

Le moniteur 4k, un essai sans doute transformé pour Noël 2015...

PQ321QE piv.jpg

Inclinaison de 25° vers l'arrière ou de 5° vers le bas

Nous vous avions annoncé le retour de l'évolution des écrans PC. Il se confirme avec le débarquement chez Asus d'un écran UHD avec la définition renversante 3840 x 2160 soit la possibilité d'afficher 4 images Full HD. Après un premier essai Asus en 28" avec le Pb287Q, nous avons enfin une dimension intelligente avec un 31,5". Reste à savoir et surtout à voir si l'investissement dans un tel produit à 2000€ (Cdiscount) est justifié.

 

PQ321QE bas.jpg

Fixation Vesa de 200mm, 2 HP 2W, sortie ligne et casque

Le moniteur équipé d'une dalle IGZO très haute fidélité à consommation d'énergie réduite (Sharp) est tout d'abord impressionnant imposant et lourd (750 x 489 x 256 mm pour 13kg et une diagonale de 13.1cm), mais conserve cependant une silhouette fine. Le pied se monte facilement avec la clé fournie et on aime la possibilité de l'orienter très confortablement même si le pivot ne permet pas le mode portrait. Vous pouvez toutefois régler la hauteur. L'OSD fonctionne correctement mais selon votre carte graphique, les pilotes installés et la version de la norme VESA Display ID de l'écran, la configuration sera plus ou moins rapide et complexe. Si votre carte supporte le 3840 x 2160 pixels, le rafraîchissement stagne misérablement à 30 Hz ce qui surprend et inquiète un peu si on ne s'est pas informé avant. Il faut donc activer l'option Multi-Stream Transport sur l'entrée DisplayPort de l'écran. Dans l'onglet Installation, on trouve le FLUX DisplayPort. L'activation du   MST entraine la réinitialisation du moniteur. Vous retrouvez alors votre bureau et son papier peint (merci Windows 7) en 3840 x 2160 pixels à 60 Hz avec une carte Nvidia. Mais il peut en être autrement chez ATI AMD avec la cohabitation de deux écrans de 1920 x 2160 pixels. Un saut dans le menu dans le menu multi-affichages AMD Eyefinity puis la génération d'un groupe d'affichages 2x suffit pour synchroniser les deux images et découvrir finalement l'affichage 4K à 60 Hz.

Au niveau de l'usage cet écran se destine au passionné fortuné et impatient s'il est joueur. Il faudra une carte monoprocesseur haut de gamme (ou un sli) pour profiter par exemple de The Elders Scroll. L'image par sa finesse est irrésistible mais le frame rate s'effondre divisé selon les jeux par 2 ou 3. En photo, usage qui parait le plus intéressant, l'écran nécessite un solide calibrage qui rebutera peut être le pro mais on parvint rapidement à un bon résultat.

4kex.jpg

Cliquez l'image pour constater l'apport d'informations par rapport au Full HD 1980x1080

Cliquez ici pour l'image dans sa taille d'origine.

 Pour un usage cinéma, on peut rester réservé pour plusieurs raisons. La principale étant à mon avis le débarquement avant l'été de téléviseurs 4k de bien plus grandes dimensions et ce à moins de 1800€. En outre, les sources 4k sont rares surtout en Europe malgré la promesse de bouquets 4k à partir de l'été 2014. chez Disney et Sony en particulier on travaille pour s'implanter sur ce potentiel futur marché haut de gamme alors que la consommation de masse est elle en régression un peu partout.

Au final notre avis est donc mitigé. Certes le produit possède de nombreuses qualité (avec un pitch de 0,182 mm, ça saute aux yeux) et laisse entrevoir l'avenir proche de nos moniteurs mais le prix, les performances ne s'adressent pas vraiment et même pas du tout au particulier. Certains clients vont s'inquiéter du manque d'une connectique plus riche. Asus se limite au displayPort 1.2 pour éviter les taxes archaïques donc nous n'avons pas droit aux deux ports HDMI du marché américain (mais c'est un plus pour les joueurs). L'installation reste un peu bricolage et on ne peut que souhaiter l'arrivée de la nouvelle norme VESA Display ID v1.3. D'ailleurs les prochaines générations de GPU devraient permettre le transport de 4K à 60 Hz via DisplayPort en single stream transport ce qui sera plus simple pour le consommateur. Soyons plus prudent sur le décollage de norme HDMI en v2.0 qui pourrait être l'alternative logique e tnaturelle au transport d'un flux très gourmand mais à quel prix? Ce type d'écran devrait se trouver en 2015 sous les 800€ voire moins en s'approvisionnant directement à l'étranger. On laissera donc ce bel écran pour l'instant aux traders, aux adeptes du dessin industriel 2D/3D, aux webmasters et aussi aux enseignants, aux monteurs vidéo. Les photographes pros peu tentés par un recalibrage indispensable et des zones bizarrement claire sur les bordures attendront encore un peu.

4k films.jpg

Sony se prépare activement au lancement de ces films en 4k


Une petite vidéo pour vous faire craquer...

12:40 Publié dans Actualité, Périphériques | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

16/04/2014

Souris Razer Naga édition 2014

rz1.png

La souris fait partie des périphériques en partie mécaniques importants de notre PC. Elle est sollicitée en permanence quelque soit notre activé, loisir ou bureautique. Outre la solidité, la fiabilité dans le temps, elle doit comme toute interface entre l'homme et la machine répondre à des critères de confort. Malgré des discussions avec quelques irréductibles, la souris idéale pour nous sera filaire ce qui est gage d'autonomie et de légèreté. Elle devra aussi proposer un bon niveau de glisse avec des patins de qualité n'exigeant pas le recours perpétuel à des adhésifs extérieurs. Enfin, l'usage ne doit pas s'accompagner de douleurs en raison de boutons mal disposés et je pense tout particulièrement aux boutons gauches et droits qui ne doivent en aucun cas solliciter l'index et le majeur de manière exagérée comme c'est le cas, pourtant, sur certains modèles de souris et je citerai la Lachesis connue pour sa structure trop rigide. La souris que nous avons sélectionné est la Razer Naga dans son édition 2014. Razer est un constructeur avant tout connu pour des produits destinés aux joueurs. On pourrait craindre que la spécialisation ludique produise exclusivement des produits fragiles, pour jeunes ou trop spécialisés. Ce n'est pas le cas. Razer vise depuis longtemps l'excellence et certains périphériques non dédiés peuvent profiter au plus grand nombre. La Razer Naga avec capteur laser 8200 dpi 4G (précision, réactivité et compatibilité avec les très grands écrans sont garanties) avec sa multitude de boutons configurables, une bonne glisse assurée par des patins zéro-acoustique Ultraslick sera ainsi appréciée du joueur adepte de MMO, mais aussi de l'internaute souhaitant toujours avoir des raccourcis web sous le pouce ou le graphiste ses macros etc.

 

rzbox2.jpg

Conçue autour d'un processeur ARM-32 bit dispose d'un potentiel inhabituel et d'une excellente réactivité à vos mouvements. Sa molette cliquable de la Razer Naga va désormais de gauche à droite, ainsi que de haut en bas et vers l'avant en facilitant tout les déplacements vous libérant ainsi de la contrainte du clavier. Cette molette légèrement crantée est souple d'usage que ce soit pour lancer une boule de neige dans Star War Online ou effectuer un zoom dans Photoshop. La nouvelle forme convient à toutes les mains et les versions pour gaucher ou droitier sont la garantie d'un confort qu'on ne trouve pas sur les modèles ambidextres. Sans pile ou batterie le poids de 135g est aussi bien appréciable pour les longues soirées dans un MMO. La réactivité des boutons (interrupteurs Omron) est immédiate et les boutons mécaniques sur le pavé latéral sont désormais bien plus accessibles (même si encore disposés sur une face trop concave à mon goût) et on se félicite du retour d'un mode retour tactile et audible. Adieu les panneaux latéraux interchangeables, vive l'ergonomie!

Lire la suite

15:44 Publié dans Actualité, Périphériques, Souris | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |