Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/10/2015

Actualité autour du scandale Air France

 AF.jpg

 

En complément au travail de Pierre Jovanovic quelques précisions sur la chronologie d'une liquidation.

C'est le 10 juillet 2003 que l'assemblée des actionnaires d'Air France a entériné la privatisation totale de la compagnie devenue effective le 6 mai 2004.

Le 5 avril 2004, la compagnie aérienne a lancé une offre publique d'échange sur les actions de KLM dont la conséquence a été fusion des deux entreprises à travers, le 19 avril, d'Air France-KLM. Nous avons ici la première compagnie mondiale en termes de chiffre d'affaires, la troisième pour le nombre de passagers transportés (presque 70 millions). Le nouveau groupe est donc de fait une société privée même si l'État français détient encore des parts suffisantes au sein du capital pour peser sur son évolution.

Nous allons voir d'ailleurs quelle politique de gauche il sert

Rapidement, en mai 2014, Air France lance une campagne publicitaire, Air France, France is in the air. Cette communication luxueuse est soutenue par 3 expositions (Pékin, New York, Paris), le tout chargé de faire comprendre le nouveau poids mondial, la "montée en gamme" de la compagnie encore française.

airfrance,jovanovic,sabotage

Pour se ridiculiser et jeter l'argent (là il y en a) par les fenêtres le groupe montre qu'il n'a pas de rival, ici l'expo à New York.

Mais très vite, les orientations, les priorités financières ne semblent plus au service réel de l'entreprise, de son personnel ou du rayonnement français mais bien à celui d'intérêts purement politiques, ultra libéraux et on peut même s'interroger sur la nationalité du pays servi. Yes, we can.
 
Ainsi, pour l'année prochaine on s'attend à des licenciements importants mais très partiels sur l'ensemble de l'amputation prévue, "c'est moins d'un tiers du total" des 2.900 suppressions d'emplois prévues dans le plan (1.200 chez les navigants, 1.700 au sol) qui sont au menu : "Le chiffre sera donné et discuté au sein du comité central d'entreprise et lorsqu'il y aura des accords... il y aura partout des accords, moi je suis très optimiste, il y aura des mesures de départs volontaires", déclare manifestement en toute certitude le PDG du groupe.
 
Le PDG, Alexandre Marie Henry Begoügne de Juniac, homme de réseaux a passé 14 ans chez Thales comme secrétaire général avant de devenir directeur de cabinet de Christine Lagarde, ministre de l'Économie, de l'Industrie et de l'Emploi, de 2009 à 2011, on a vu la réussite du partenariat aux effectifs de Pôle emploi ! Ensuite directeur adjoint, chargé des questions relatives à la communication au cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère du Budget, porte-parole du gouvernement, de 1994 à 1995. Il est considéré comme un proche de ce dernier.
 
C'est sans doute ce qui explique aujourd'hui le soutien ferme d'un gouvernement dit socialiste.

DollarTrash.jpg

Air-France KLM anticipe le TAFTA et se transforme rapidement mais surement, par la magie du papier toilette dollar et le service d'intérêts militaires ou privés étrangers en cette compagnie low cost que nous envions aux américains.

"2017 concentre l'essentiel des mesures du plan B, notamment les mesures douloureuses qu'on veut tous éviter", a enchaîné Alexandre de Juniac qui décidément nous prend pour des naïfs car personne n'a oublié que cette année 2017 est l'année des présidentielles, élections qui porteront sans doute Juppé au pouvoir. "Si les négociations sont réussies d'ici le début de l'année prochaine, nous pouvons éviter de mettre en oeuvre le plan B 2017, c'est-à-dire revenir au plan A, au plan Perform", a-t-il déclaré.
 
Perform est un plan de régénération d'Air France-KLM, un botox digne des bidasses en folie qui entre autres choses table largement sur la croissance asiatique. Le pauvre homme devrait quand même regarder les chiffres du Japon et de la Chine... Il est aussi précisé que les cent heures de travail supplémentaires demandées aux pilotes, stewards et hôtesses restaient l'objectif (1.5 mois travaillé à l’œil, on constate le résultat des sacrifices avec les licenciements) et notre PDG espère que le choc du 5 octobre aiderait à convertir les esprits.

Les mots ont ici leur signification car on est hors du bon sens nécessaire à toute gestion et bien dans la croyance religieuse, le service purement idéologique d'intérêts, d'idéologies qu'on se garde bien de détailler. Ces intérêts sont-ils ceux de la France, de la compagnie, du personnel ?
Je pense que tout témoin de bonne foi répondra à la question car Alexandre de Juniac fait-il autre chose que du charlisme économique?

Pierre Jovanovic reçoit François Dimino, syndicaliste Force Ouvrière à Air France. Ils analysent les récents évènements provoqués par l'annonce du plan "social" au sein du groupe. Pour retrouver l'ensemble des actualités de la Revue de Presse et soutenir le très bon travail de Pierre Jovanovic, rendez-vous sur : http://www.quotidien.com

11:02 Publié dans Actualité | Tags : airfrance, jovanovic, sabotage | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.