Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/03/2019

Internet poignardé au nom de la démocratie capitaliste

 

europe,directive,numérique,droit,auteur

Si la télévision parle de vendeur de glace ambulant, il faudra le croire.

Les députés européens ont voté mardi la réforme du droit d’auteur. Encore une fois, l'Europe s'est prononcé pour l'exploitation marchande du culturel contre la liberté et le partage et ce malgré de nombreuses pétitions et manifestations. 

Pour résumer le changement apporté par la directive, le droit de citation (vidéo, musique, photo, jeux...) devient interdit sauf autorisation ce qui en général veut dire paiement de droits (il peut aussi être refusé à ceux qui pensent mal). Ainsi, selon la volonté le plus souvent d'intermédiaires non productifs mais parasites vivant sur le dos des créateurs, des consommateurs et des citoyens, une grande partie des travaux de sites indépendants, de blogs, des réseaux sociaux peuvent disparaître.

Adieu les critiques de films, de jeux vidéo (il faudra acheter vos jeux en se fiant aux critiques pros de sites et magazines vivant de la publicité de... l'éditeur), le zapping, les parodies humoristiques, l'analyse des discours des débats politiciens, etc.

Il ne s'agit donc pas d'une simple soumission économique à des lobbies mais bel et bien d'une censure politique  laissant aux gros poissons du numérique la liberté et le monopole de présenter un contenu, une opinion.

L'hypocrisie démocratique et marchande consiste à présenter la chose comme une défense de la créativité et du droit d'auteur qui serait bafoué au profit des GAFA. Mais si les GAFA font bien de l'argent sur le dos des artistes et créateurs, ce ne sont pas eux que la loi frappe mais bien les petits, ceux qui ont une chaîne d'actualité sur Youtube par exemple.

RIP les nouveaux métiers du Web et les start-up imaginant se lancer dans le réseau social.

Car aucun artiste n'a besoin de droits d'auteur pour vivre. Si sa production est de qualité il n'a aucun mal à la commercialiser et à remplir les salles, à vendre ses compositions, ses livres. 

La nécessité des droits dès quelques secondes de contenu liée à la responsabilité attribuée au réseau hébergeur va en outre, pour la simple impossibilité d'un filtrage des contenus, entraîner une censure massive à l'aveugle afin de prévenir toute réclamation.

Une fois de plus et même comme toujours l'Europe démocratique capitaliste rime avec chômage, inquisition, censure et destruction de la liberté d'expression, de la culture.


Le droit d'auteur n'a pas d'autre sens que de nuire aux artistes en soutenant une industrie détruisant la culture et des collecteurs d'impôts stériles. Imagine t-on Brel, Ferré, Brassens en avoir besoin pour vivre ?

 

 

12:31 Publié dans Actualité | Tags : europe, directive, numérique, droit, auteur | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

24/03/2019

L'inquisition contre l'analyse sociale

 

bégaudeau.jpg

 Il y a quelques semaines, je proposais en lien deux émissions témoignant du retour d'une certaine analyse critique à gauche. Ce retour inhabituel est bien entendu très mal toléré par le système de la pensée unique jouant au censeur et au permanent donneur de leçons.

La chaîne RT, bête noire des grands médias car on y organise encore des débats, car on y montre encore un peu le réel, surtout à l'occasion des calomniées manifestations Gilets Jaunes, confronte cette fois le vilain petit canard car pensant encore un peu social François Bégaudeau (mais aller jusqu'au bout hélas) et un de ses juges, ici descendu en flammes dont j'ai déjà oublié le nom.

Pour aller plus loin Kropotkine L'entraide : Un facteur de l'évolution à télécharger au format EPUB.



Frédéric #Taddeï reçoit François #Bégaudeau, écrivain, et Jean-Marc Proust, chroniqueur pour Slate.fr, pour un duel autour du livre «Histoire de ta bêtise» Abonnez-vous à la chaîne YouTube de RT France : https://www.youtube.com/rtenfrancais RT en français : http://rtfrance.tv Facebook : https://www.facebook.com/RTFrance Twitter : https://twitter.com/rtenfrancais Instagram : https://www.instagram.com/rtfrance/

17:25 Publié dans Actualité | Tags : rt, taddei, bégaudeau, histoire, bêtise, social, critique | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

15/03/2019

Contre le libéralisme: la société n'est pas un marché

 

contre le libéralisme.jpg

 Alors que l'échec de la démocratie capitaliste est visible sur toute la planète, le libéralisme son fondement économique et philosophique articulé autour de l'individualisme donc la dictature de minorités, de lobbies poursuit son travail de destruction de l'intérêt général et de la planète.

Alain de Benoist entreprend encore une fois de déconstruire ses dogmes, ses mensonges, de souligner ses incohérences éclatantes à l'heure de la globalisation. Il se penche aussi sur l'intolérance de cette idéologie marchande, rouleau-compresseur d'une pensée unique, de l'uniformisation, de l'appauvrissement sous toutes ses formes de l'humain etexpression d'une élite dissimulant mal ses aspirations d'esclavagiste derrière les valeurs, le progrès, la croissance et la science car le transhumanisme techno-marchand et ses gourous hallucinés sont à la pointe de ce délire aveugle.

Contre le libéralisme: la société n'est pas un marché, Alain de Benoist, Editions du Rocher.

 


Chaîne TVL : Alain de Benoist, philosophe, auteur du livre "Contre le libéralisme" paru aux éditions du Rocher Interrogé par Olivier Pichon et Pierre Bergerault

1. Le libéralisme : une erreur anthropologique ? - Définition du libéralisme - Une même racine, une même école, le primat de l’individu - La religion des droits de l’homme et du progrès - La société première dans l’histoire, non l’individu - Comment retrouver les anciennes solidarités ou en inventer de nouvelles ? - Un couple maudit : l’Etat providence et la souveraineté absolue de l’individu - Mais c’est l’Etat moderne qui invente les marchés pour des raisons fiscales - La folie anthropologique du contrat social - Le politique l’emporte sur l’économique et non l’inverse - Les droits subjectifs en question - Le citoyen peut-il se sacrifier pour la patrie ? - Le juste ou le bien ?

2. L’efficacité du marché de l’ordre des moyens non des fins - Le paradigme de l’homo oeconomicus - Equilibre, ordre spontané, concurrence pure et parfaite, demande solvable - De plus en plus de demande non solvable - Pierre Manent et le refus du libéralisme d’examiner les fins sous l’angle du bien. Problème de l’intérêt général - Pourquoi les sociétés libérales ont-elles du mal à légiférer sur la bioéthique ? - Evocation de Péguy et Bernanos, ce qui est né par l’argent périra par l’argent ! - Société de marché ou société du marché. - L’emballement capitaliste de l’argent. Illimitation du capitalisme, hybris, démesure... - Suis-je ce que j’ai ou ai-je ce que je suis ? - Le néocapitalisme financier, dévalorisation de la valeur et absence de soubassement réel à la monnaie, le QE et la financiarisation de l’économie - Une banque de la transition écologique ?

3. Libéralisme et démocratie - Crise de la représentation - La démocratie parlementaire représentative dite libérale, deux réalités disjointes désormais - Quand le peuple n’est souverain que le jour des élections - Lisbonne, Brexit les exemples se multiplient - Un homme une voix différent de un citoyen une voix - Le Conseil Constitutionnel et la Cour Européenne des DDH contre les peuples - Les démocraties illibérales à l’est de l’Europe - Le libéralisme est impolitique par nature (C. Schmidt) - Macron : droite et gauche dépassées par le libéralisme - Ecrasement des partis de gouvernement - Un monde s’efface, les Gilets Jaunes comme manifestation de l’épuisement de la démocratie libérale - Un point de rupture significatif, progressistes contre populistes. - Effacement des modes de légitimation du libéralisme (consommation, emploi etc.) - La davocratie (Michel Geoffroy) la super classe mondiale contre les peuples - Retour du localisme, des nouvelles sociabilités illustrées par les GJ sur les ronds points - Conservateurs et libéraux désormais en voie de séparation - Les Gilets Jaunes une répétition générale Conclusion : recréer du commun, ces liens qui libèrent, et pas seulement le bien commun, le commun est déjà un bien ! Soutenez TVL par un don

Interdit d'interdire n°44. Frédéric #Taddeï reçoit : - Le philosophe Alain de Benoist pour son essai «Contre le libéralisme» aux Éditions du Rocher. Abonnez-vous à la chaîne YouTube de RT France : https://www.youtube.com/rtenfrancais RT en français : http://rtfrance.tv Facebook : https://www.facebook.com/RTFrance Twitter : https://twitter.com/rtenfrancais Instagram : https://www.instagram.com/rtfrance/

11:38 Publié dans Actualité | Tags : rt, benoist, libéralisme, marché, livre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |

13/03/2019

Clavier Corsair K95 RGB MX Speed Platinum

Corsair K95 RGB Platinum.jpg

Le clavier Logitech G19 devenant introuvable, il était temps de sélectionner un nouveau clavier loisir de référence. Ce n'est pas une tâche facile car la polyvalence implique ici des sacrifices. Un modèle destiné au multimédia, parfois au jeu n'est pas celui qui sera en priorité destiné au traitement de texte, situation où l'utilisateur optera pour un produit bien moins coûteux de type chiclet aux touches plates, bien espacées, silencieux mais peu réactif.

Le loisir conduit vers un clavier bien sur toujours filaire de type mécanique ce qui est gage de réactivité, de confort et de durée de vie. Il sera malheureusement plus bruyant.

Cette nouvelle édition du clavier populaire K95 à 114 touches (adieu les 122 et 2 colonnes macros de plus) apporte une évolution de la personnalisation. Un rétroéclairage touche à touche RGB, une frappe plus précise avec les contacteurs Cherry plaqués or (100%anti ghosting) et leur vitesse d'actionnement ultrarapide (1,2 mm). Le Full Key Rollover permet toutes combinaisons simultanées.

En bonus 19 zones situées sur les rebords supérieurs de la barre lumineuse autorisent des animations et des effets complexes (technologie LightEdge).

Le logiciel iCUE (Corsair Utility Engine) permet d'enregistrer 3 profils à la volée (8Mo de mémoire embarquée dédiée), d'assigner une macro à n'importe quelle touche mais aussi la gestion de l’éclairage dynamique et de synchroniser les lumières sur l’ensemble du système avec les périphériques, refroidisseurs, ventilateurs et autres périphériques Corsair. Le clavier comporte en outre 6 touches purement dédiées pour vos macros et elles sont texturées pour plus d'efficacité.

Disponible pour environ 162€ (pendant les régulières promotions Amazon sinon 199€) ce modèle haut de gamme solide (châssis en aluminium brossé anodisé) et complet, confortable avec son repose poignets disponible avec 2 surfaces, devient notre clavier recommandé.

 


 

Caractéristiques

AZERTY

USB 2.0

Touches Switch Cherry MX Silver

6 touches macros texturées (en 3 profils donc 18 macros)

Repose poignets amovible avec choix entre 2 surface (plus confortable que celui du Logitech G19S mais un peu plus salissant).

465 x 36 x 71 mm

1.32 kg

Garantie 2 ans

 

 

 

06:12 Publié dans Actualité, Clavier | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |